Montmartre 1900, l’avant-scène des invertis

Montmartre, entre le boulevard et la butte, fut un haut-lieu des nuits homosexuelles autour de 1900. Des cabarets, brasseries et music-halls recevaient des lesbiennes émancipées ou des garçons se cherchant ouvertement. Certains music-halls connurent le succès sur fond de scandale homosexuel. Sur les boulevards, les « petits jésus » raccrochaient le client et ne s’appelaient pas tous Jésus la Caille. Mais Montmartre fut aussi le refuge de nombreux artistes homosexuels à la même époque. De Pigalle à la butte, les … Lire la suite

Mes années 80

Avec cette visite, nous inaugurons des parcours plus personnels qui nous emmènent dans la vie gay de personnalités de la communauté. C’est leurs Paris, leur expérience, leurs souvenirs que nous découvrons (ils rejoignent sûrement à certains moments les nôtres !) Entre 1979 et 1982, le Paris Gay vit une époque charnière de son histoire : les lieux de rencontre des homosexuels vont sortir du placard et se démocratiser. Les gays récoltent les dividendes des luttes des années post-68 et ne connaissant pas … Lire la suite

Les lesbiennes de la Rive Gauche

Entre 1900 et 1940, la Rive Gauche a accueilli, entre le Luxembourg, Odéon, et Saint-Germain-des-Prés, de nombreuses lesbiennes (artistes, journalistes, femmes de lettres…). Françaises ou Américaines pour la plupart, elles ont eu une influence importante sur la vie intellectuelle parisienne, et, en couples ou célibataires, ont mis en place tout un réseau de sociabilité lesbienne… Partons sur les traces de Gertrude Stein et Alice Toklas, Adrienne Monnier et Sylvia Beach, Natalie Barney et Romaine Brooks, Djuna Barnes, Janet Flanner ou … Lire la suite

Les dames du XVIe arrondissement

Le XVIe arrondissement a abrité la vie et les amours de nombreuses lesbiennes entre la Belle Epoque et la Seconde Guerre mondiale. Les destins de Mathilde de Morny, Renée Vivien, Liane de Pougy, Colette, Elisabeth de Gramont entre autres, sont au programme de cette balade dans un arrondissement pas si souvent parcouru. (créé en novembre 2007)

Les Halles gay

Les Halles de Paris ont été de tout temps un lieux fréquentés par les homosexuels. C’est dans ce quartier qu’ont été arrêtés les derniers condamnés à mort pour homosexualité en 1750. Les Halles de Baltard furent aussi un lieu de rencontres et de fantasmes pour de nombreux homosexuels attirés par la virilité des travailleurs du Carreau. Puis les Halles furent le quartier gay de Paris dans les années 1980 … Nous évoquerons ces aspects de la vie homosexuelle du « ventre … Lire la suite

Les Champs-Elysées interlopes

Dès leur aménagement au XVIIIe siècle, les Champs-Elysées ont été un lieu de drague pour les homosexuels. Leur désertion est encore assez recente. Ils furent aussi des lieux de scandales et une promenade lesbienne réputée à la Belle-Epoque. Les rues perpendiculaires à la plus célèbre avenue du monde ont abrité de célèbres cabarets sublimant les trois sexes. Comme le chante Joe, allons nous y balader « le coeur ouvert vers l’inconnu » ;-) (créé en avril 2011)

Le musée du Petit-Palais, un regard gay et lesbien

Entre un athlète grec, un « Saint-Sébastien » attribué à Pierre Puget, les femmes du « Sommeil » de Gustave Courbet, ou des œuvres évoquant Sappho, que de choses à découvrir avec un « autre regard » au Petit-Palais, le musée des Beaux-Arts de Paris (construit à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900). (créé en décembre 2009)

Le musée Carnavalet gay et lesbien

Parcourons Paris et les siècles à travers les salles du musée Carnavalet, dédié à l’histoire de la capitale. Tableaux, sculptures, enseignes, mobilier, maquettes permettent d’évoquer la vie homosexuelle. Notre visite explore surtout deux époques : le XVIIIe siècle et la Belle-Epoque. Voltaire et les cabarets d’avant la Révolution… Proust et les Halles… Natalie Barney, la duchesse de Gramont ou Romaine Brooks … Jacques-Emile Blanche et René Crevel : découvrons ensemble le musée Carnavalet sur des chemins de traverse. Une visite conçue à … Lire la suite

Le cimetière parisien de Bagneux gay et lesbien

Fort peu connu, comparé à ceux du Père-Lachaise, de Montmartre ou de Montparnasse, le cimetière de Bagneux abrite pourtant plusieurs tombes de gays et de lesbiennes ou de personnes ayant milité pour la visibilité homosexuelle. Partons à la découverte des tombes et destins de Rachilde, Gribouille, Aline Tashjian, Jacqueline Maillan ou bien Oscar Wilde, Alfred Jarry ou Jean Vigo… Nous ne manquerons pas d’évoquer « Jésus la Caille » devant celle de Francis Carco et de rappeler devant celle de Barbara, l’engagement … Lire la suite

Le cimetière du Père Lachaîse féministe et/ou lesbien

Le plus grand et le plus beau des cimetières parisiens, abrite les tombes de plusieurs féministes et lesbiennes célèbres. La promenade permettra de découvrir et rappeler le destin de Loïe Fuller, Germaine Dulac ou Monique Wittig, ainsi que les combats d’Hubertine Auclert ou Christiane Rochefort pour l’émancipation des femmes. (créé en mars 2008)

1 2 3 4