Le cimetière de Montmartre gay et lesbien
|

Cette visite permettra d’évoquer la mémoire d’homosexuel(le)s connus ou moins connus, dont : Vatslav Nijinsky (danseur et chorégraphe), Jean-Claude Brialy (comédien) , Bernard-Marie Koltès (auteur dramatique), Henri Sauguet (musicien), mais également La Goulue (chanteuse), Lana Marconi (actrice liée à la célèbre Frede) ou Nicole Groult… Nous ne manquerons pas de nous rendre en fin de parcours sur la tombe de Dalida… et d’évoquer aussi Jean Genêt.

Le cimetière du Père Lachaise gay et lesbien
|

Cette visite sera l’occasion d’évoquer 2 siècles d’homosexualité au masculin et au féminin. Partons, pour cela, à la découverte des tombes de Joseph Fiévée, Françoise Raucourt, ou Théodore Géricault, jusqu’à celles plus récentes de Nicole Berger, Jean Weber, ou Nicole Stéphane. Sans oublier quelques « grands classiques », comme Rosa Bonheur, Oscar Wilde, Marcel Proust, ou Gertrude Stein et Alice Toklas… (créé en juin 2018)

Le Palais-Royal interlope
|

C’est une bulle … Un monde clos dans la ville… depuis plus de trois siècles. Le Palais-Royal a été tout à fois un lieu de pouvoir, un forum révolutionnaire, un centre littéraire et le plus grand centre de plaisirs de Paris (un vrai bordel au sens propres et figurés !) avant de devenir un îlot chic et hors du temps. Du milieu du XVIIe siècle au milieu du XXe siècle, les homosexuels ont activement participé à l’histoire et à la vie … Lire la suite ->

Le cimetière Montparnasse Gay
|

Cette visite permettra d’évoquer 150 ans d’homosexualité Gay, au travers de personnalités aussi diverses que : Edouard de Max, Camille Saint-Saens, Marcel L’Herbier, Charpini, Jean Sablon, Jacques Demy, Roland Petit, Arnaud-Marty Lavauzelle ou Christophe Girard… Et de voir comment une certaine visibilité, affichée ou revendiquée, s’est peu à peu mise en place.

Le cimetière du Père Lachaise Gay
|

Pour cette visite laissons de côté les stars homosexuelles qui reposent au Père Lachaise comme Wilde ou Proust. Partons à la rencontre d’autres destins : Poulenc, Chéreau, Géricault, Hocquenghem entre autres… Des vies éclatantes ou tourmentées, brisées trop tôt pour certaines. Un crime ici, une révolte politique là… Ces itinéraires d’hommes libres sont à (re)découvrir au fil de la balade sous les frondaisons du plus beau cimetière parisien. (crée en mai 2016)

Saint-Germain-des-Prés, le quartier homo des années 50 et 60
|

Entre le Café de Flore, le Drugstore et le Fiacre, la vie homosexuelle vibrait de mille rencontres dans les années 50 et 60. «Ici Paris » titre même que le 3ème sexe a envahi Saint-Germain-des-Prés ! Mais la vie homosexuelle du quartier ne se résume pas à ces deux décades. L’Affaire Deschauffours marque la rue de Bucy au XVIIIème siècle, les personnages homos et lesbiens du « bois de la nuit » (le célèbre roman de Djuna Barnes ) envahissent la … Lire la suite ->

Montmartre 1900, l’avant-scène des invertis
|

Montmartre, entre le boulevard et la butte, fut un haut-lieu des nuits homosexuelles autour de 1900. Des cabarets, brasseries et music-halls recevaient des lesbiennes émancipées ou des garçons se cherchant ouvertement. Certains music-halls connurent le succès sur fond de scandale homosexuel. Sur les boulevards, les « petits jésus » raccrochaient le client et ne s’appelaient pas tous Jésus la Caille. Mais Montmartre fut aussi le refuge de nombreux artistes homosexuels à la même époque. De Pigalle à la butte, les … Lire la suite ->

Mes années 80
|

Avec cette visite, nous inaugurons des parcours plus personnels qui nous emmènent dans la vie gay de personnalités de la communauté. C’est leurs Paris, leur expérience, leurs souvenirs que nous découvrons (ils rejoignent sûrement à certains moments les nôtres !) Entre 1979 et 1982, le Paris Gay vit une époque charnière de son histoire : les lieux de rencontre des homosexuels vont sortir du placard et se démocratiser. Les gays récoltent les dividendes des luttes des années post-68 et ne connaissant pas … Lire la suite ->

Les lesbiennes de la Rive Gauche
|

Entre le Luxembourg et Saint-Germain-des-Prés, la Rive Gauche a accueilli de nombreuses lesbiennes, artistes et femmes de lettres entre 1900 et 1940. Ces Françaises et Américaines ont eu une influence importante sur la vie intellectuelle comme sur l’émancipation des femmes et la visibilité lesbienne. La promenade part sur les traces d’Adrienne Monnier et Sylvia Beach, Gertrude Stein et Alice Toklas, Djuna Barnes et Janet Flanner, Natalie Barney et Romaine Brooks… (créé en novembre 2006)

Les dames du XVIe arrondissement
|

Le XVIe arrondissement a abrité la vie et les amours de nombreuses lesbiennes entre la Belle Epoque et la Seconde Guerre mondiale. Les destins de Mathilde de Morny, Renée Vivien, Liane de Pougy, Colette, Elisabeth de Gramont entre autres, sont au programme de cette balade dans un arrondissement pas si souvent parcouru. (créé en novembre 2007)

1 2 3 4